Argentré
Argentré

Restez informé

En renseignant mon email, j’accepte la politique de confidentialité

Accueil > Actualités > Légumez-vous...Acte II

Légumez-vous...Acte II

Publié le 27 septembre 2019

Après les bacs à légumes, les agents des espaces verts vous invitent à ouvrir l’œil lors de vos promenades en ville et hors agglomération, et de passer à l’étape de la cueillette...de fruits !

Qu’est-ce qu’on mange en ce moment ?

Différents fruits sont mûrs à point pour une dégustation ! En agglomération, au domaine des Vergers : Pommes, Poires, Néfles, Nashis, Cognassiers du japon....En ville et hors agglomération, on retrouve aussi Noisettes, Châtaignes, Noix....

 A vous la parole :

N’hésitez pas à communiquer votre savoir et vos lieux de cueillette !!


 Cognassier et Fruit du Néflier commun



Nashi et pommier




Focus sur…

Néflier Commun  : La récolte des fruits intervient assez tard, généralement en octobre, après les premières gelées. Les fruits doivent être conservés plusieurs semaines dans un local aéré, jusqu’à l’amollissement ou blettissement de la pulpe qui les rend consommables.

Le saviez-vous ?  Les célèbres Makhilas, bâtons de marche et de défense Basque, sont fabriqués avec le bois de néfliers.

 

Nashi : Nashi est un mot japonais que l’on peut traduire par « poire ». On l’appelle aussi " Pomme-Poire". Les fruits sont généralement servis crus et pelés mais ne se consomment pas cuits car ils ont une teneur élevée en eau et une texture croquante et granuleuse.

 

Cognassier du japon : Les fruits sont comestibles lorsqu’ils sont cuits comme les coings et peuvent être utilisés en confiture, en gelée ou en pâte de fruits.

Aperçu au Jardin du Hill et au parkink rue Ambroise Paré :

Vous avez pu apercevoir au mois d’août et début Septembre au parking rue Ambroise Paré et au Jardin du Hill une plante grimpante ornementale appelée Passiflore Caerulea. Cette plante produit des fruits orangés. Bien qu’ils soient comestibles à maturité parfaite, veillez à ne pas trop en abuser car ils contiennent de l’acide cyanhydrique. 

Leur saveur est d’un intérêt limité. Il faut choisir les fruits mûrs à point, pas trop avancés d’un bel orange et pas trop mous. On laisse de côté les fruits verts, ils peuvent être indigestes.

Cette plante est la cousine de la Passiflore Edulis qui donne le fameux fruit au parfum délicieux le fruit de la passion.







Argentré
Argentré